Réaction de David & Joanathan suite à l’attentat barbare de Saint-Étienne-du-Rouvray

Réaction de David & Joanathan suite à l’attentat barbare de Saint-Étienne-du-Rouvray

 

Paris, le 28 juillet 2016
David & Jonathan est consternée par les évènements tragiques de Saint-Étienne-du-Rouvray. Nos premières pensées de chrétien-ne-s et citoyen-ne-s vont aux victimes et à leurs proches.

Plusieurs responsables de l’Église catholique, ainsi que d’autres religions, ont réagi en manifestant une grande dignité et en lançant des appels à la fraternité, à la paix et à l’alliance. David & Jonathan, mouvement homosexuel chrétien ouvert à toutes et tous, s’associe à cet appel.

Dans ce contexte, nous sommes choqué-e-s des paroles de l’archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, qui lors de l’homélie qu’il a prononcée pendant la messe d’hommage aux victimes à Notre-Dame le 27 juillet, a notamment parlé du « Silence des élites devant les déviances des mœurs et légalisation des déviances » (1). Nous estimons qu’assimiler, de près ou de loin, la violence terroriste et le combat d’émancipation des personnes LGBT est un total contresens après la tuerie d’Orlando en Floride le 11 juin dernier et, d’une certaine manière, une insulte à la mémoire des victimes gays et de leurs ami-e-s.

Nous espérons qu’il y aura de sa part des éclaircissements et qu’il récusera cette façon de faire de la récupération politique au moment où il serait plus important de nous recueillir et de nous rassembler. L’enjeu auquel nous faisons face est la défense de la paix et de la liberté, ici et ailleurs, face à la barbarie.

Dans ce moment tragique que nous traversons, nous appelons tous les responsables religieux ou politiques à éviter toute forme de récupération et au contraire à œuvrer pour le rassemblement et la solidarité.

David & Jonathan
Mail : communication@davidetjonathan.com
Contact média : 06 36 95 66 31

___________
(1) Extrait de la déclaration d’André Vingt-Trois: « Silence des parents devant leurs enfants et panne de la transmission des valeurs communes. Silence des élites devant les déviances des mœurs et légalisation des déviances. Silence des votes par l’abstention. Silence au travail, silence à la maison, silence dans la cité ! A quoi bon parler ? Les peurs multiples construisent la peur collective, et la peur enferme. Elle pousse à se cacher et à cacher. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *